nadpis
 

Comment est né le diagnostic DIAG4BIKE®?

Dans les paragraphes qui suivent, j’ai essayé de faire un résumé très bref de l’histoire du diagnostic des voitures et des motos et des activités de la société ACTIA CZ Tábor dans ce domaine. Il ne s’agit pas d’un aperçu analytique, mais bien d’un ensemble d’informations que, à mon avis, chaque utilisateur potentiel d’un dispositif de diagnostic devrait connaître. L’utilisateur potentiel de notre dispositif peut être un club de motos, un revendeur de voitures neuves ou d’occasion, un garage moto agréé ou non, ou encore un atelier de réparation spécialisé.

Josef Hořejší
CEO ACTIA Company
Ing. Josef Hořejší, CEO ACTIA Company

 

Qu’est-ce qu’un dispositif de diagnostic pour le diagnostic en série

Un dispositif de diagnostic est en fait un ordinateur équipé d’un écran ou d’un moniteur sur lequel il est possible d’afficher les données enregistrées dans les systèmes de commande de la moto. Le diagnostic en série est appelé ainsi car, dans le cadre de ce diagnostic, l’ordinateur communique avec l’unité de commande (ou avec les unités de commande) par le biais de ce qu’on appelle un canal de communication branché sur le connecteur diagnostic de la moto. En lisant ce canal, il est possible de lire les données de la majeure partie des capteurs installés sur la moto. Les systèmes électroniques renferment des informations traitant du bon fonctionnement des capteurs ou des éléments actifs et ce, sous forme de messages d’erreur. D’habitude, ces messages d’erreurs peuvent être identifiés comme étant permanents ou temporaires. Ceci peut être important lorsqu’un défaut apparaît de manière sporadique et se manifeste la plupart du temps lorsque vous ne vous trouvez pas au garage. Ce dispositif permet également de manipuler certains éléments actifs et de contrôler ainsi leur bon fonctionnement, que ce soit en direct ou par le biais de nouvelles mesures. Il s’agit par exemple du réglage électronique du clapet d’étranglement, du fonctionnement des soupapes à injection, du fonctionnement de l’allumage, etc. Le dispositif de diagnostic pour le diagnostic en série est donc un équipement qui permet à l’homme de communiquer avec les systèmes électroniques de la moto sous une forme qui lui soit compréhensible. Ce n’est cependant pas qu’un simple lecteur. Dans de nombreux cas, il est indispensable de l’utiliser pour réaliser diverses opérations de réglage dans le cadre d’un entretien ou de réparations, et plus particulièrement dans le cadre du remplacement de certains composants.

 

Où se cache alors le problème du diagnostic en série – un ordinateur est-il suffisant ?

Il existe plusieurs problèmes. Le canal de communication en lui-même n’est pas régi par des règles uniformisées pour les différents fabricants, ni pour les différents modèles et ce, même pour ceux d’un même fabricant. Ceci concerne aussi bien les circuits électriques que le programme de communication. L’objectif est en effet tout autre. Tous les efforts sont faits pour que le système de communication soit suffisamment compliqué, et donc protégé, pour que ce diagnostic ne soit disponible que dans le réseau agréé du fabricant de motos. Ce type de diagnostic a été surnommé « le diagnostic de marque ». Le diagnostic de marque se spécialise presque exclusivement sur une marque bien précise, il est relativement cher et malgré son prix, il n’est pratiquement pas disponible en-dehors du réseau agréé.

 

Solution actuelle pour le diagnostic en série dans des garages moto

La solution est représentée par le dispositif de diagnostic destiné à plusieurs marques de motos qui a été mis au point par la société ACTIA CZ Tábor qui, après près de 20 ans d’activités dans le domaine du diagnostic des voitures particulières et des stations de mesure des émissions, peut se considérer comme étant une société spécialisée.

ALa société ACTIA CZ de Tábor a lancé le développement de son nouveau projet de diagnostic des motos DIAG4BIKE® vers la fin de l’année 2010. La première version de ce dispositif de diagnostic sera présentée à différentes occasions dans le courant du second semestre 2011.